Les palmarès 2019 de Marcan

Une autre belle année de découvertes vient de se terminer. Avec un peu de recul, j’ai réussi à ressortir tous les albums qui m’ont fait vivre une panoplie d’émotions, formant ainsi ma trame sonore de 2019. Pour sélectionner les dix meilleurs LP et les trois meilleurs EP, j’ai tout simplement sorti du lot ceux qui avaient le plus d’écoutes. Un bon nombre d’entre eux roulent toujours dans ma routine quotidienne. On peut donc dire qu’instinctivement, j’ai fait le tri tout au long de l’année. Que ce soit pour comparer nos favoris ou pour une éventuelle découverte, je vous suggère d’écouter ma sélection au fur et à mesure de votre lecture.

LP

  1. Make WarGet it Together

Il m’a fallu beaucoup plus de temps que j’aimerais l’admettre pour apprécier cette œuvre magnifique. Pourtant, jour après jour, je ne pouvais lâcher prise et j’y retournais (encore aujourd’hui). Son pire défaut est aussi sa meilleure qualité : la diversité des morceaux crée une originalité intrigante, mais quelque peu hétérogène. J’en aurais long à dire sur cet album.

Chanson préférée : Oh, Brother

  1. Western SettingsAnother Year

Dans le punk rock dépressif, on ne fait pas mieux à mon avis. Another Year est un opus très émouvant et passionné. Musicalement, il me parle beaucoup. Plus particulièrement quand on se lève à 4 h 30 avec les blues d’aller travailler sous une autre journée pluvieuse d’automne. Étrangement, ce sentiment me fait sourire autant que le son du dernier Western Settings.

Chanson préférée: Break

  1. Not on TourGrowing Pains

Un peu de punk à roulette, ou communément appelé skate punk, ne fait jamais de tort. Dans mon cas, je suis extrêmement difficile face à ce genre dont j’ai abusé étant plus jeune. Si t’as le goût de dix-sept chansons rapides à la voix enchanteresse et féminine sur un fond entraînant et accrocheur, et ce, en moins de deux minutes par chanson, voici ton prochain coup de cœur. Ce fut le mien dès la première écoute!

Chanson préférée : Therapy

  1. Teenage BottlerocketStay Rad!

Pas besoin de présentation pour le groupe pop punk ramonesque qui fait sa place dans la scène depuis le début des années 2000. Mon album festif de l’année. Une vraie drogue qui, une fois accrochée à notre esprit, ne nous laisse plus jamais tomber. Un album complet, facile à absorber et à chanter. Il n’y a pas une chanson que je n’aime pas sur cette œuvre qui prouve que le groupe est encore très solide malgré les embûches qu’il a rencontrées.

Chanson préférée : Wild Hair (Across my Ass)

  1. Russian CircleBlood Year

Voici un style que j’aime énormément, le rock instrumental (définition très vague intentionnelle). Ce n’est pas un domaine que je maîtrise très bien, mais j’ai quelques préférences, comme par exemple, Russian Circle qui a su sortir une œuvre entièrement envoûtante. Quand je parle de trame sonore de ma vie, je pense surtout à un album de ce genre, où tout est fluide et la musique nous pénètre pour ne faire qu’un avec notre environnement.

Chanson préférée : Arluck

  1. Off With Their HeadsBe Good

Un des opus les plus critiqués de 2019, mais qui m’est très cher. Je ressens parfaitement où Ryan Young est rendu dans sa vie. On peut ajouter la rage à la multitude d’émotions ressenties par le parolier. La suite logique à leur discographie sans défaut. Vous pouvez lire mon impression complète sur la page de PRA ou quelque part via mon FB.

Chansons préférées : Trash It/Let it All une derrière l’autre

  1. ScareNot Dead Yet Probably…

Celui-ci, je l’attendais avec impatience et avec raison. Pour les gens qui aiment la musique plus dure et plus noire, le son fracassant de la formation de Québec est à jeter au sol. Ça prend beaucoup de talents pour rendre quelque chose d’aussi inaccessible et lugubre en une œuvre aussi belle et mélodieuse. Le cri déchirant en amalgame avec le reste me donne la sensation d’un album instrumental. Une autre belle pièce d’ambiance de mon année 2019.

Chanson préférée : Full Amore

  1. PelicanNighttime Stories

Les vétérans du stoner rock instrumental, que je chéris depuis si longtemps, ont réitéré avec un autre chef‑d’œuvre. Il y a des albums qu’on jette vite aux oubliettes et d’autres qui traversent les âges… Devinez où se place Nighttime Stories? Ils n’ont pas besoin de changer leur son lourd et riche pour nous pondre un autre bijou. Entraînant mais posé, imaginatif et tellement sûr de lui-même, l’album nous raconte une histoire à sa façon. Comme le fait Pelican en général.

Chanson préférée : Abyssal Plain

  1. BaysideInterrobang

Je parle souvent de passion, mais ici, avec Bayside, on atteint l’apogée. On retrouve la même flamme qui les a allumés sur l’ensemble de leur carrière, avec une petite touche plus métallique au niveau des guitares. On chante encore et encore, avec cœur et âme, la grande majorité des morceaux; c’est plus fort que nous! Quatre musiciens hors paires qui me surprennent album après album. Puissant et touchant à la fois, je peux pratiquement dire que c’est un de leurs meilleurs albums à vie (après l’Éponyme bien sûr).

Chanson préférée : Bury Me

  1. NightmarathonsMissing Parts

Je n’avais jamais entendu parler de ce groupe-là, et pourtant, il se trouve au premier rang. Pour les amateurs d’Iron Chic, de Latterman et de tous les projets connexes. Beaucoup d’énergie a dû être consommée pour produire un album que je me permets de qualifier de parfait. Aucun faux pas, aucune seconde où je me dis « j’aurais fait autrement ». Quand le post punk atteint une maturité exemplaire et que la création d’un album ne se fait pas à la légère, on arrive à ce résultat-là. Je suis sans mots; oui, ça arrive!

Chanson préférée : Honor System

EP

  1. Cuddlefish 3000 – Split

Je triche un peu, leur dernière sortie est un split avec Silverwigs mais moi, la partie qui m’intéresse est le côté de Cuddlefish sur le vinyle. Un son direct et vif avec une voix criarde comme je les aime. On ne crie pas au chef‑d’œuvre, mais ça fait du bien d’entendre du monde faire une musique trash à souhait.

Chanson préférée : Teething

  1. BhattII

Quatre chansons glauques où la souffrance se mélange à la violence. Dans mes moments les plus sombres, cette couleur musicale vient mettre un baume sur mes plaies. Quand tu fais un EP, à mon avis, tu te dois de donner la totale en peu de temps. C’est ce que Bhatt a fait cette année. Est-ce que j’endurerais cette violence anormalement satisfaisante dans un format de douze chansons? En show oui, en album, sûrement pas. Les vingt minutes de défoulement décousu du deuxième EP du groupe m’ont accompagné dans les moments où j’en avais le plus besoin.

Chanson préférée : Que Nous Reste-t-il?

  1. Blurry EyesMy Best Mistakes

Finalement, le dernier et non le moindre, l’album que je considère comme la crème de la crème pour 2019 et dans l’ensemble de mes favoris. J’avais bien apprécié Break the TV en 2016, mais leur plus récent opus est grandiose. Quatre pièces totalisant presque dix‑sept minutes de bonheur surpassant de loin la majorité de ce que j’ai écouté et essayé l’an passé. Vous devez me trouver particulièrement intense dans mes propos, mais pourtant, ils ont touché la corde sensible et visé juste dans mes besoins musicaux en cette année de mes 35 ans. Je pourrais en parler longtemps, mais allez tout simplement écouter l’album fait avec beaucoup de tripes sur la table.

Chanson préférée : Run

Marcan

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s