The Hacked – Fight Your Way : mon récent coup de cœur

Mon coup de cœur de la plus récente édition du festival Délüge se trouvait tout ce temps sous mes yeux, à Québec. Un groupe de street punk dont le nom ne m’était pas inconnu. Malheureusement, je ne fréquente que très peu les événements du genre, même si j’adore certaines formations qui ressortent un peu du lot. Bien sûr, je parle d’un de ces groupes. The Hacked est, à mon oreille, sorti de la masse et est venu me faire vibrer avec son plus récent opus, Fight Your Way.

Comme j’ai dit plus haut, je ne suis pas un grand connaisseur de ce type de punk pour la simple raison que beaucoup d’artistes œuvrant dans ce monde sonnent trop garroché à mon goût. L’album FYW est un parfait amalgame de punk rageur, cru et vif avec une touche mélodique plus actuelle. Avec une intensité soutenue tout au long du LP de huit morceaux, on ne perd jamais de vue ce qui est important pour nous (et pour eux, probablement) : notre amour pour la musique et le mouvement punk!!

Un point que j’adore sur cet album est la façon dont les harmonies de voix sont amenées. Elles sont faciles d’accès et donc, accrocheuses et plaisantes à chanter/crier. Sans prendre toute la place, le sing along est présent et incontournable, comme dans la pièce Round and Round, par exemple. Le chanteur a la parfaite voix crasseuse pour rendre épique chacun de ses airs vocaux. Depuis que je l’écoute, je suis très enthousiaste à l’idée d’un bon show le poing levé, à chanter à tue-tête les puissants vocaux de groupe répétitifs.

Instrumentalement parlant, l’énergie qui en dégage est plus qu’à la hauteur quand on envisage d’écouter un album punk. Chaque musicien performe avec une présence ressentie; on peut dire qu’ils sont tous égaux les uns les autres. Tout le monde met sa touche qui ressort à un moment ou à un autre : passe de basse, solo de guitare, etc. Je me retrouve souvent en train de fredonner un air de guitare ou de basse quand j’ai la tête ailleurs. On ne peut pas dire que leurs chansons ne sont pas marquantes! En pleine écoute, je ne peux pas m’empêcher de claquer ma langue au rythme du drummer (la cloche de la ride est particulièrement hypnotique). Il n’y a rien que j’aime plus qu’un batteur qui se démarque et se fait bien entendre sur un album.

Des paroles à saveurs diversifiées, de ce que j’ai réussi à lire du moins. Dénoncer les mensonges sociaux ou bien l’importance de la fraternité de la scène et des amis; on reste ici dans des valeurs sûres.

Le seul défaut majeur à mes yeux (mes oreilles, je veux dire) est l’enregistrement qui ne rend pas à sa juste valeur la force entendue sur scène. Vous allez me dire qu’il y a toujours beaucoup plus d’impacts en show qu’en album (ce n’est pas 100 % vrai, mais c’est un autre débat); je suis parfaitement au courant. Pourtant, j’ai l’impression que la production ne donne pas l’effet que les chansons méritent, soit de sonner comme une tonne de briques.

Somme toute, FYW vient de rentrer dans la catégorie des albums que je suggère fortement. Un groupe à ne pas perdre de vue, que ce soit pour les albums futurs ou bien leurs nombreuses présences sur scène.

Chanson préférée : By my Side

Marcan

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s