Bodh’aktan : retour aux sources

Tous les derniers voyages que j’ai faits étaient pour aller à des shows un peu partout dans le monde. En me rendant aux Iles-de-la-Madeleine la semaine dernière, je pensais me reposer complètement et je n’avais vraiment pas prévu aller à un show. Mais voilà que j’ai entendu à CFIM, notre chère radio locale, que Bodh’aktan faisait une supplémentaire pendant mon séjour et qu’il restait des billets. Il n’en a pas fallu plus pour me convaincre d’assister à leur spectacle!

La dernière fois que j’avais vu le groupe, c’était au Rockfest 2015. Vendredi matin, 11h45, on était une gang de Madelinots pas mal heureux de commencer notre week-end avec un band comptant deux membres des Îles. Et pas besoin de vous dire qu’ils avaient mis le party dans la place! J’avais donc très hâte de les revoir, en salle, et aux Îles en plus.

Je suis donc aux Pas Perdus avec Guillaume, un de mes partenaires de Punk Rock Avenue, et nous regardons le début du show d’en haut de la salle. Je bois ma bière de l’Abri de la tempête en regardant le show, un gros sourire étampé dans la face, et là il me vient une idée d’article en tête. Je n’ai pas le choix d’écrire sur ce show-là! En fait, j’aimerais ça les mettre sur pause le temps d’aller écrire tout ce qui me passe par la tête en regardant Luc et Alexandre sur scène.

En effet, ces deux Madelinots ont marqué le début de mon histoire d’amour avec la musique punk. Je devais avoir 14-15 ans, seule fille de Fatima qui écoutait du punk (ce qui faisait de moi une semi-extra-terrestre), et j’allais voir des shows de groupes de covers punk dont Luc et Alexandre faisaient partie. Et là, une vingtaine d’années plus tard, ils étaient encore sur scène ensemble, et j’étais encore là dans la salle, mais pas mal moins gênée et pas mal plus dans mon élément que jadis. En réalisant tout ça, j’ai été émue et j’ai trouvé ça beau. Je me suis dit que nous étions des vrais de vrais!

Plus le show avançait, plus je buvais de la bière, plus je descendais les marches vers le devant de la scène. C’est là que j’ai réalisé que le violoneux me disait quelque chose. «Guillaume, c’est t’y Pierre-Vincent?» «Non, c’est son p’tit frère Marc-Étienne!» Je n’ai même pas de mots pour vous décrire le coup de vieux qui m’a frappé en pleine face! Je pense que je l’ai déjà gardé quand il était bébé!! Mais le coup de vieux un peu digéré, je suis devenue encore plus fière d’être là. Je n’encourageais pas deux, mais bien trois Madelinots!

Fidèles à leur habitude, les gars ont mis le party dans la salle. Le plancher était rempli de gens qui dansaient, sautaient, frappaient des mains… c’était beau à voir! Normalement, je ne suis pas une grande fan de punk celtique et je n’écoute pas vraiment de musique traditionnelle non plus. Mais Bodh’aktan a vraiment un petit quelque chose qui vient toujours me chercher. Et je dois avouer que la capacité des gars de prendre à peu près n’importe quelle chanson et se l’approprier en ajoutant une touche traditionnelle est assez impressionnante. Que ce soit une toune rock des années 1980 ou encore un grand succès pop des années 1990, ils n’ont qu’à ajouter du violon, de l’accordéon, de la flûte et leur énergie contagieuse et bang, la chanson devient 100 % du Bodh’aktan, comme si c’était eux qui l’avaient composée. Ils sont tous simplement incroyables!

Dans les semaines à venir, les gars seront en tournée en Europe, mais si jamais ils passent dans votre coin, vous devez absolument aller les voir. Je vous promets toute une soirée, c’est garanti! Pour obtenir plus de renseignements sur le groupe et les spectacles à venir, je vous invite à visiter le site Web http://www.bodhaktan.com/ ou encore la page Facebook du groupe https://www.facebook.com/bodhaktan/.

Marie

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s