Bye, Marie!

Hier fut une bien triste journée pour la scène punk. Nous avons dû dire au revoir à l’une des plus grandes figures féminines du milieu québécois. Après plusieurs jours dans le coma à la suite d’une violente chute en France, Marie-Pier Lavigne des Horny Bitches et des Ordures ioniques s’est éteinte, entourée des siens. Je ne la connaissais pas personnellement, mais, comme je le dis souvent, la scène punk est une grande famille alors j’ai été très touchée par son décès. D’autant plus que je l’ai appris en arrivant à un show. J’ai eu une très grosse pensée pour elle, mais aussi pour ses proches qui doivent maintenant amorcer leur deuil.

Comme j’ai dit un peu plus haut, je ne connaissais pas personnellement Marie. La dernière fois que je l’ai vue, c’était dans un party de chambre d’hôtel à la suite d’un show des Ordures ioniques. Je me souviens de ne pas lui avoir vraiment parlé et de m’être sentie intimidée par son attitude et son assurance. Mais pas une intimidation négative; elle avait un énorme sourire planqué dans le visage en tout temps. C’est vraiment l’image que je garde d’elle : un petit bulldozer sweet et coloré. Le genre qui franchit les obstacles, ne recule devant rien, repousse les limites et profite de la vie à 100 miles à l’heure. Bref, le genre de femme que j’admire et qui me pousse à me dépasser.

Malheureusement, même si nous prenons de plus en plus de place dans la communauté punk, les femmes demeurent encore une minorité dans le milieu. Marie était un excellent exemple de quelqu’un qui prend sa place et trace le chemin pour les autres. Que ce soit sur scène ou en dehors de la scène, elle était belle à voir.

Je me souviens avoir été marquée par l’énergie et le sentiment de liberté qu’elle dégageait la première fois que je l’ai vue en show. Je m’étais dit « elle, elle est à sa place et elle se sent totalement à l’aise dans ce qu’elle fait ». C’était évident qu’elle était faite pour la scène et qu’elle était passionnée. Et j’avais trouvé ça magnifique.

Le départ de Marie laisse un grand vide dans le milieu punk. Mais une chose dont je suis certaine, c’est que tous ceux qu’elle a côtoyés, de près ou de loin, au cours de sa trop courte vie garderont tout plein de bons souvenirs inoubliables d’elle. Je tiens à souhaiter mes plus sincères condoléances à tous ses proches. Et Marie : merci et rest in punk!

Marie-Line

Photos fournies par Martin Pageau, OverDose TV

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s